ADAC Chen Zhen
 

ACTUALITES - 2019

2019 SHOWS


Chen Zhen / Catalogue Raisonné
Tome / volume I (1977 - 1996) et Tome / Volume II (1997 - 2000)

 

ADAC – Association des Amis de Chen Zhen

 

contact@chenzhen.org

 

Cliquez ici pour télécharger l'offre de souscription à l’achat et suivez les consignes marquées dessus.

Click here to download the subscription document, and then follow the instructions.

Chères amies et chers amis,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du Catalogue Raisonné de Chen Zhen, publié en deux tomes aux éditions Skira et réalisé sous la direction de l’ADAC – Association des Amis de Chen Zhen, en collaboration avec Galleria Continua.

En présentant l’ensemble des œuvres réalisées par l’artiste à partir de 1977, le catalogue raisonné permettra au lecteur d’en comprendre la genèse, grâce à une plus ample confrontation avec sa pensée globale, ainsi que la façon dont l’artiste était engagé à la fois dans l’art de son temps, mais aussi dans la vie.

Le travail global de l’artiste est présenté dans un ordre chronologique, en deux tomes sous forme de coffret. Le catalogue est disponible en deux versions : l’une en langue française, l’autre en anglais.

Le premier tome est consacré à la période 1977-1996. Il couvre les premières années d’activité de Chen Zhen en tant que peintre en Chine, jusqu’en 1986, année pendant laquelle il quitte l’Orient pour partir vivre et travailler en France, où il décide de se consacrer entièrement à l’art et, plus particulièrement, aux installations.

Le deuxième tome présente l’activité de l’artiste à partir de 1997. La multiplication des expositions internationales, son intérêt pour le dialogue interculturel, jusqu’à son dernier grand projet, celui de devenir médecin. Un projet qui restera à jamais inachevé à cause de son décès, survenu le 13 décembre 2000. Ce tome comprend également une section sur les œuvres posthumes de Chen Zhen, réalisées sur la base de ses dessins.

Les tomes sont divisés en huit chapitres. Chaque chapitre est introduit par un texte rédigé par Isabelle Renard et Xu Min, une sorte de « guide pour le lecteur » qui replace le travail de l’artiste dans son contexte historique et nous fournit les clés pour comprendre le processus créatif suivi par Chen Zhen. Dans chaque section, on trouve aussi des textes, des entretiens et des essais. Chacune des œuvres présentées dans le catalogue est accompagnée par son titre, sa date de création, la description des matériaux utilisés, ses dimensions, sa collection actuelle, ainsi que par une biographie exhaustive des expositions et publications.

Nous vous invitons à souscrire et commander dès aujourd'hui le Catalogue Raisonné de Chen Zhen (Tome I et II) au prix spécial de 190 € (frais de transport compris) au lieu de 230 € (prix final en librairie). Pour recevoir le Catalogue Raisonné il vous suffira de remplir le formulaire de souscription ci-dessous et de le renvoyer ensuite, par courriel (contact@chenzhen.org), à l’ADAC, en effectuant, en parallèle, un virement bancaire de la somme indiquée.

Dès la verification du payement l’ADAC vous enverra le Catalogue Raisonné.


-------------

We are pleased to announce the publication of the Catalogue Raisonné of Chen Zhen, published by Skira and edited by ADAC – Association des Amis de Chen Zhen in collaboration with Galleria Continua. In presenting the collection of the artist’s works from 1977, the Catalogue Raisonné will offer readers an opportunity to understand their genesis and also to perceive them in relation to overall thought, thus comprehending how the artist was involved within the art of his time and also with life.

The work of the artist is presented in chronological order, in two volumes with a slipcase. They will be proposed in two versions, one in French and the other in English.

The first volume is dedicated to the years between 1977 and 1996. It comprises the early years of his activity as a painter in China, specifically 1986, the year in which Chen Zhen left the Orient to come to live and work in France, at the same time as he decided to concentrate on his artistic work and devote his efforts to installations. The second volume presents the artist’s activity from 1997 until his death on the 13th of December 2000 and also comprises a section on his posthumous works, created using his designs.

Each volume is divided into five main parts. Each one of them has an introduction written by Isabelle Renard and Xu Min, a sort of reader’s guide which places the artist’s work in its historical context and highlights certain key periods of his creative journey. The different parts also include texts, interviews and essays.

Each work presented will be documented with its title, date, material, dimensions, current collection and the complete biography of exhibitions and publications. We invite you to subscribe and order the Catalogue Raisonné of Chen Zhen (Volumes I - II) today, at the special price of €190 (including transport) instead of €230 (the final price in bookstores).

To receive the Catalogue Raisonné, all you have to do is fill in the subscription form and return it by email (contact@chenzhen.org) to the association, making out your bank transfer to ADAC.ADAC will send you the Catalogue Raisonné following receipt of payment.

 

 

"Chen Zhen’s “Transexperience” across the world and within life"
陈箴在世界各地和生活中的“融超经验”
 
 
Images intégrées 1

 

Hans Ulrich Obrist (Artistic Director of the Serpentine Galleries in London) will be in conversation with founder of Galleria Continua Lorenzo Fiaschi, they will analyze different themes of Chen Zhen’s work, Introduced by Philip Tinari (Director and CEO of UCCA Center for Contemporary Art). The conversation will be held in UCCA’s Workshop during Gallery Weekend Beijing.

In particular, Hans Ulrich Obrist will examine the subject of “Art and Healing”; at the age of 25, in fact Chen Zhen was struck with an incurable illness, hemolytic anemia, which led him to achieving vast insight into the value of time and space at a strong analytical level. Obrist will investigate the methaphor of sickness and healing expressed through art and the way in which art can have a positive impact on health. While Lorenzo Fiaschi will deepen the subject of “Transexperience” that the artist has always lived throughout his art and life, constantly travelling and experiencing different culture as a way of being alive.

画廊周北京期间,汉斯·乌尔里希·奥布里斯特(伦敦蛇形画廊艺术总监)将与常青画廊创始人之一洛伦佐·飞亚斯其进行对话,对陈箴作品中的不同主题进行分析。对话由田霏宇(UCCA尤伦斯当代艺术中心馆长及CEO)担任主持,对话活动将在UCCA大客厅内举行。

汉斯·乌尔里希·奥布里斯将着重探讨“艺术与治疗”相关话题。在陈箴25岁那年,他被诊断出患有溶血性贫血——一种无法被治愈的疾病,生病的经历令陈箴对时间和空间概念产生了深刻的探索和洞见。汉斯将讨论一系列通过艺术表达的对疾病和治疗的隐喻,也将探讨艺术怎样对健康产生积极的影响。同时,洛伦佐·飞亚斯其将深入探讨艺术家在其创作和生活中都体会过的“融超经验”——一种不断地旅行并体验不同文化的生活方式。
 

 

"Eldorama"
Group Exhibition
Tripostal, Lille
27 avril - 1 septembre 2019

 

Vaisseau amiral de lille3000, le Tripostal déroule le grand récit de l’Eldorado à travers une myriade d’œuvres d’art contemporain empruntées aux quatre coins du monde. En trois chapitres, correspondant aux trois étages du lieu (1. Les Mondes rêvés - 2. La Ruée - 3. Nouveaux Eldorados), l’exposition met en scène l’aventure universelle de tous les Eldorados qui font se déplacer et se mouvoir des individus et des peuples. Ponctué d’œuvres qui lancent le mouvement, tandis que d’autres s’offrent comme des stations idéales avant de repartir vers d’autres horizons, le parcours déploie un récit épique dynamique, mais également sauvage et violent, animé par le regard fasciné ou critique que portent les artistes sur les multiples Eldorados promis par notre monde contemporain.

Espoir d’une vie meilleure, désir de richesse et de plénitude : l’Eldorado est une rêverie agissante, qui fait migrer et mouvoir des peuples entiers comme des individus isolés. Il y eut d’abord, dans l’Antiquité, les mythes anciens des cités perdues, des atlantides englouties avec toutes leurs richesses. Puis ce fut au XVIe siècle la conquête des Eldorados du Mexique et du Pérou, le pillage sauvage des trésors Aztecs ou Incas. Ensuite, l’Eldorado est un mythe sans cesse renouvelé, qui nous entraîne aux pays de l’or jaune, mais aussi de l’or noir (le pétrole), de l’or vert (l’écologie) ou encore dans les paradis artifciels ou fscaux. L’Eldorado commence par là : par l’attraction des mondes rêvés, inventés, des utopies bienheureuses construites par le désir.

-Puis vient le temps du départ. L’exil, l’exode, la ruée. Des populations entières s’élancent à la recherche éperdue d’un Eldorado fantasmé. Tous les véhicules sont bons. On y va par la mer, par les routes et aujourd’hui par les airs et jusque dans l’espace, cet Eldorado du futur. Des ruées vers l’or, il y en eut au XIXe siècle vers l’ouest américain, mais aussi en Australie, en Afrique du Sud autour de Johannesburg, ou dans le grand Nord de l’Alaska. C’est une histoire violente, brutale, faite de conquêtes, de massacres, de colonies, d’exploitations, de déceptions. Beaucoup iront fouiller le ventre de la Terre. Mais tous n’y trouveront pas le trésor tant espéré et reviendront hagards et bredouilles. Pour mieux repartir vers de nouveaux Eldorados. L’Eldorado est toujours ailleurs.

Et de fait son grand récit connaît aussi l’épreuve de la désillusion : en passant d’un pays rêvé aux terres réelles, l’aventurier s’installe dans une nouvelle vie faite d’habitudes, de routine, et bientôt d’ennui. Il se met à rêver, une fois encore, d’un autre Eldorado. Notre monde contemporain en est plein et agite sans cesse sous nos yeux les mirages de nouveaux paradis, souvent contradictoires : îles lointaines ou zen intérieur, exil fscal ou décroissance écologique... Dans ce dernier chapitre, on évolue ainsi entre des œuvres tantôt critiques, tantôt rêveuses, entre déception et nouvel espoir.

Commissariat : Jérôme Sans, Jean-Max Colard,
Avec la collaboration d’Isabelle Bernini

 

Images intégrées 1
Images intégrées 1.
 
The fagship of lille3000, the Tripostal unfolds the great story of Eldorado through a myriad of contemporary works of art borrowed from the four corners of the globe. It divides it into three chapters, one for each of the building’s three foors: (1. Dream Worlds, 2. The Rush, 3. New Eldorados). The exhibition stages the universal adventure of all Eldorados, which have the power to uproot individuals and entire peoples. Interspersed by works that spark movement, while others offer themselves as ideal stations before moving on to other horizons, the journey develops into a narrative that is dynamic and epic, but also wild and violent, brought to life by the artists’ fascinated or critical viewpoints on the many Eldorados promised by our contemporary world.

Embodying the hope of a better life and a promise of wealth and fulflment, Eldorado is an active dream driving the migrations and movements of both entire peoples and isolated individuals. First, in antiquity, there were the ancient myths of the lost cities – Atlantis swallowed up with all its riches. In the sixteenth century, came the conquest of the Eldorados of Mexico and Peru, the savage plundering of Aztec or Incan treasures. Thereafter, Eldorado became a constantly renewed myth, leading to the lands of yellow gold, but also gold that came in black (oil) and green (ecology), or even to artifcial paradises or tax havens. That is where Eldorado begins: with the attraction of dreamed-of, invented worlds, of blissful utopias created by desire.

Then comes the time of departure. Exile, exodus, fight. Entire populations set forth in a headlong rush to reach a fantasised Eldorado. Any means of getting there will do. People travel by sea, by road and today by air and even into space, this Eldorado of the future. There were gold rushes in the nineteenth century in the American West, but also in Australia, South Africa around Johannesburg, or in the far north of Alaska. These rushes form a violent, brutal history, made up of conquests, massacres and disappointments. Many have gone digging in the belly of the Earth. But not everyone fnds the much-coveted treasure they seek and so must return distraught and empty-handed. Only to leave again, lured by new Eldorados.

Eldorado is always somewhere else. Indeed, the great narrative of Eldorado also endures the test of disillusionment: when the dream country becomes a real land, the adventurer settles into a new life made of habits and routines, so that boredom soon sets in. He begins to dream, once again, of another Eldorado. Our contemporary world is full of such places and constantly entices us with the mirages of new and often contradictory paradises: distant islands or inner Zen, fscal exile or ecological degrowth... In this last chapter, we thus move between works that are by turns critical and dreamy, oscillating between disappointment and new hope.

Curators: Jérôme Sans, Jean-Max Colard
With the collaboration of Isabelle Bernini

 

 

"Art and China after 1989: Theater of the World"
Group exhibition
San Francisco Museum of Modern Art, San Francisco
Curated by Alexandra Munroe, Philip Tinari, Hou Hanru.
10 novembre 2018-24 février 2019
 
 
Images intégrées 1
Chen Zhen, “Precipitous Parturition“ 1999 (vue Palais Tokyo, Paris 2003)

L’Art et la Chine après 1989: Le théâtre du monde nous présente les créations d'un audacieux mouvement d'art contemporain né à l'époque de la plus grande transformation de l'histoire de la Chine moderne et le monde actuel. L'Art et la Chine après 1989, organisée par le Musée Solomon R. Guggenheim réunit les œuvres de 71 artistes et groupes clés qui ont travaillé en Chine et dans le reste du monde, et dont les provocations aspirent à forger une réalité idéologiquement libre, à renforcer le rôle de l'individu indépendamment du groupe, et à définir l'expérience contemporaine en Chine dans une optique universelle…